Non classé

Dune Egypte : Faites l’école buissonnière, partez en Egypte !

Vous appréhendez la rentrée, redoutez le retour de la fraîcheur automnale ? Faites l’école buissonnière en vous envolant pour l’Egypte !

 

Au pays des Pharaons, l’été s’étire sur de longues semaines, tandis que les nuages ont déjà repris leurs droits sur nos contrées. Mieux, les mois de septembre et octobre offrent des conditions de plongée idéales, dans une eau limpide et tiède, sous un soleil perpétuellement radieux. C’est pourquoi l’activité des croisières plongée de Dune reprend de plus belle en Egypte à cette saison. Tandis que certains emprunteront le chemin de l’école ou celui du bureau, d’autres s’immergeront dans les délices de la mer Rouge.

Du 31 août au 26 octobre, pas moins de cinquante itinéraires sont prévus au planning. Il y a fort à parier que vous trouverez le vôtre !

À chaque plongeur son circuit

 

Les passionnés d’épaves et de paysages somptueux opteront pour un circuit Nord Ras Mohamed, ponctué de spots mythiques et de trésors historiques.

Itinéraire plongée Ras Mohamed Egypte

 

Celles et ceux qui désirent avant tout se couper du monde pour passer des vacances 100% nature mettront cap au Sud, vers les mystères de Saint John’s Reef.

Itinéraire plongée St Johns Egypte

 

Les plongeurs expérimentés opteront pour l’itinéraire Brothers Daedalus Elphinstone, ses tombants vertigineux, ses épaves légendaires, sa foule de pélagique, ses courants impétueux.

Itinéraire plongée BDE Egypte

 

D’autres céderont aux charmes de propositions originales telles que la croisière Découverte des sites de Safaga, ou bien des combinés, Nord Brothers, Nord Ras Mohamed et Tiran… À destination des personnes avides de connaissance, les croisières thématiques permettront d’étoffer leurs savoirs en matière de faune, d’apnée ou de photographie, tout en pratiquant quotidiennement leur loisir favori sur des sites parmi les plus riches de la planète.

Autres itinéraires Egypte

 

5 bonnes raisons de partir en Egypte

 

1- En effet, bien que désertique sur sa partie émergée, la frange côtière égyptienne possède une faune marine d’une richesse exubérante, aisément accessible à qui met la tête sous l’eau ! Dizaines d’espèces de requins, 200 variétés de coraux, un millier de races d’invertébrés y évoluent parmi des nuées de poissons multicolores. C’est bien la première raison de découvrir sans attendre cette destination historiquement prisée par les plongeurs du monde entier, Européens en tête. Européens et donc Français, bien entendu, car rejoindre l’Egypte depuis notre pays est d’une simplicité déconcertante.

2- Quelques heures d’avion, sans décalage horaire, suffisent à un dépaysement garanti ! C’est là la deuxième bonne raison de s’envoler sans tarder vers Hurghada ou Marsa Alam.

3- Notre troisième motif est d’ordre économique : nul autre pays propose de telles prestations à cet excellent rapport qualité / prix. Pas de raison de se priver, en Egypte, on plonge sur des spots coralliens d’exception et séjourne sur des navires tout confort, sans se ruiner !

4- Notre quatrième motif est d’ordre climatique : à l’exception des mois d’été durant lesquels la chaleur est implacable, l’Egypte jouit d’un climat constamment idéal pour la pratique de votre hobby préféré : mer tiède, ciel bleu, brise rafraîchissante sont au rendez-vous toutes les semaines.

5- Impossible de nous décider pour la cinquième raison. La beauté du désert et le turquoise de la mer Rouge ? Le spectacle des dauphins dans l’étrave du bateau, la danse placide d’une tortue sur le platier ? Le succulent mélange du foul, des crêpes, de la feta et du miel au petit-déjeuner ? La douceur des retours à bord après une plongée de nuit, accompagnée par le rire des marins et le ronronnement des générateurs sur le pont illuminé ? Les inénarrables fêtes de fin de croisière ? La chance rare de voguer sur des yachts magnifiques tandis que les stations balnéaires sont surpeuplées ? L’ensemble de tout cela ? Nous vous laissons seul juge…

</

Crédits photos : N. Barraque – F. Dudenhofer – Shutterstock

Faites l'école buissonnière, partez en Egypte