Non classé

Dune Indonésie : à Bali, le Mont Agung s’apaise

Jérôme Perrussel – Directeur Dune Indonésie

Depuis quelques semaines, le Mont Agung fait des siennes à Bali. En sommeil depuis 1963, ce volcan a donné des signes d’activité, entraînant l’évacuation préventive de dizaines de milliers de personnes et l’annulation de douzaines de voyages. Fausse alerte? C’est possible, car depuis, le niveau de danger a été rétrogradé. Le point sur place avec Jérôme Perrussel, Directeur Dune Atlantis à Bali.

Ce week-end, les autorités indonésiennes ont baissé d’un cran le niveau d’alerte autour du volcan Agung, mais le risque d’éruption n’est cependant pas écarté. Quelle est la situation, aujourd’hui à Bali ?

Nous sommes effectivement passés du Niveau 4 au Niveau 3 et les sites de Tulamben ont été rouverts à la journée .En revanche, il n’est toujours pas possible de dormir sur place. À ce jour donc, tous les sites de plongées sur Bali sont ouverts et le volcan se calme. Nous sommes sur la bonne voie… Après la Nature… fait ce qu’elle veut !

Depuis septembre, 133 000 habitants ont été évacués de la zone à titre préventif. Comment la population locale accueille-t-elle l’éventualité d’une éruption ?

Oui c’est exact, il y a un mois de cela. Mais depuis, les trois-quarts sont déjà rentrés, car la zone de danger établie n’est plus que de 7-8km au lieu de 15km auparavant.

Qu’en est-il des touristes ?

Même si jusqu’à maintenant rien n’est arrivé, par précaution, le gouvernement indonésien a décidé de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter qu’il y ait des victimes en cas d’éruption ; cela s’est traduit par l’évacuation de Tulamben et Amed lorsque le Niveau 4 a été atteint, il y a un peu plus d’un mois. Ce qui a bien-sûr affecté la venue de touristes sur Bali, avec beaucoup d’annulations ou de reports de séjour. Nous constatons une baisse de plus de 30-40% de la fréquentation touristique sur Bali depuis le début des événements.

La couverture médiatique n’a rien arrangé, elle a dramatisé la situation bien au-delà de ce que nous vivons en réalité à Bali… Il y a quinze jours, Le Monde a même diffusé une vidéo du « Mont Agung en éruption ». Il s’agissait en fait du volcan Sinabung, de Sumatra ! Un erratum a depuis été publié. No Comment…

Bali étant située sur la ceinture de feu du Pacifique, les alertes sont-elles fréquentes ?

Non, pour moi, c’est la première fois en 30 ans de vie sur Bali ! J’y suis installé depuis 1988.

En quoi le Mont Agung est-il différent ?

Sa dernière éruption remonte à 1963.

Quels sont tes conseils à destination des personnes qui vont bientôt arriver dans la zone ou qui envisagent de booker leur voyage ?

Le volcan se trouve au nord-est de Bali, à plus de 70km de Sanur où se trouve notre centre de plongée. S’il y a une éruption, le périmètre de la zone de danger est de 15km autour du Mont Agung. Donc même s’il y a une éruption, les trois-quarts de Bali seront hors de danger.

La bonne nouvelle est que le volcan se calme. C’est une réalité, avec l’ouverture de Tulamben aux plongeurs. Mais comme je le disais plus tôt… C’est le volcan qui décide !

Je me veux rassurant car vraiment, nous ne nous sentons pas plus en danger à Bali que n’importe où en Europe.

 

* Crédit photo : Camille Ménard

Photo de Camille Ménard