Non classé

DUNE Maldives : « Le défi me plaît »

Pour Benoît Vianna, manager du centre daily Dune Maldives, la plongée est affaire de famille et de transmission !

Le centre de plongée daily de Dune aux Maldives souffle sa deuxième bougie. Plus discret que les éblouissantes croisières aux confins de l’archipel, il n’en est pas moins idéalement situé, sur l’île d’Hulhumalé, à proximité de l’aéroport et de la capitale du pays. Ce club ouvert à tous propose des formations, des sorties d’exploration à la découverte de l’océan Indien, mais aussi des plongées de réadaptation. Une offre vaste et variée, à destination de ceux et celles qui désirent profiter des palmiers et du sable blanc, plutôt que du pont d’un bateau !

Ce centre est géré par un Français, Benoît Vianna. Originaire de Dordogne, ce moniteur BEES 1, instructeur SSI et plongeur recycleur se passionne pour l’enseignement, et le gros. Autant dire que les Maldives sont la destination idoine pour son épanouissement ! « J’aime bien le défi de faire progresser des personnes qui ne sont pas toujours à l’aise au départ et qui, au final, deviennent des passionnés » explique-t-il. D’où vient cette fibre ? Interroge-t-on. « J’ai commencé la plongée à l’age de 12 ans à Hendaye où j’ai passé le brevet élémentaire avec mon père et mon frère. Quand j’ai obtenu mon niveau 4 et commencé à encadrer d’autres plongeurs, j’aimais bien donner des conseils et faire découvrir le milieu à d’autres personnes, notamment aux enfants ». Oscillant entre plusieurs projets professionnels, la kinésithérapie, l’univers de la restauration… Benoît choisit finalement de vivre sa passion, découvre la Nouvelle Calédonie, tombe sous le charme. Il pose enfin ses bagages aux Maldives « Car au départ, mon frère également moniteur me l’avait conseillé en terme de rencontres sous-marines ».

« Plonger sans gêner »

Benoît, dont la devise est « Plonger sans gêner », développe aujourd’hui le centre de plongée daily de Dune et forme les nouveaux moniteurs. Son objectif ? « J’espère doubler le nombre de sorties en deux ans » nous révèle l’ambitieux moniteur. Puis complète : « Le défi me plaît ».