Non classé

Dune Mexique : que savez-vous sur le requin bouledogue?

Fun facts à propos d’une vedette très convoitée des plongées de Playa Del Carmen, l’un des squales les plus redoutés de la planète bleue !

 

 

1. De nombreux surnoms

Requin bouledogue à Playa del Carmen

Le Carcharhinus leucas est un superbe requin, trapu mais élégant. Sa robe est bronze tandis que son ventre est blanc. On le retrouve un peu partout autour du globe, ce qui lui vaut de multiples surnoms. En France, on l’appelle requin bouledogue, en raison de son poitrail volumineux et de sa silhouette solide. En italien, il est baptisé squalo leuca en référence à son appellation latine. En langue anglaise, il est qualifié de « bull shark », de « bullenhai » en allemand, et en espagnol, de « tiburón toro ». Bull et Toro signifiant taureau, la confusion est aisée entre deux espèces pourtant bien distinctes : Carcharhinus leucas (requin bouledogue) et Carcharias taurus (requin-taureau). Une appellation semble toutefois mettre tout le monde d’accord : le terme « requin du Zambèze » se retrouve dans plusieurs langues.

 

2. Régime sans sel

Le requin bouledogue est communément rencontré près de son garde-manger, dans les hauts-fonds, où il « scanne » le moindre soubresaut de ses proies en frôlant le sol sableux. Mais on le retrouve aussi en pleine mer, dans l’embouchure des fleuves et souvent dans les eaux turpides qui masquent opportunément sa présence pendant la chasse. Plus étonnement, le requin bouledogue peut aussi évoluer en eau douce !

 

3. Sortie entre copines

Des dires de plusieurs spécialistes, les requins bouledogues qui fréquentent chaque année les côtes du Yucatan des mois de novembre à mars, sont en fait des « requines » ! Des femelles donc, dont beaucoup sont pleines. Elle fréquentent cette zone peu profonde et très poissonneuse, avant de poursuivre leur route migratoire vers le Nord, pour donner vie à leurs petits. Les femelles étant plus imposantes que leurs congénères mâles (130 contre 100 kilos) la rencontre n’en est que plus spectaculaire.

 

4. Unique au monde

En hiver, les plongeurs du monde entier se pressent au Mexique pour espérer apercevoir ces magnifiques animaux. Pourquoi choisir Playa Del Carmen plutôt que le Mozambique (Ponta Del Oro) ou l’Afrique du Sud, également réputées pour leur vivier de squales ? Parce que les conditions d’immersion y sont uniques : le thermomètre oscille entre 27 et 28°C, l’eau est limpide et le spot, distant de la plage de seulement 300 mètres, s’étend sur un fond de sable blanc à 25 mètres. L’aventure est ouverte à toutes et tous et dans un tel confort, elle est unique !

 

 

5. Un monstre timide

Mal-aimé, redouté, chassé, le requin bouledogue est une espèce « quasi menacée » par les activités de l’homme. Bien éloigné de cette mauvaise réputation, il s’avère assez timide au contact des plongeurs. Passée la décharge d’adrénaline des premières minutes d’immersion, la peur cède la place à une profonde fascination… et à l’envie de renouveler l’expérience à peine la tête sortie de l’eau ! Vous ne nous croyez pas ? Venez vivre l’expérience par vous-même !

 

Les requins bouledogues débarquent à Playa Del Carmen à partir de novembre jusqu’à mars, profitez en !

 

 

Crédits photos : Guillaume Ruoppolo

Fun Facts requin bouledogue