Non classé

Dune World : à chaque destination sa tradition !

Que faire pendant l’intervalle de surface durant votre voyage plongée ? Profiter de la culture locale, s’immerger dans les traditions et le folklore du pays qui nous accueille ! Quelques inspirations…

Mexique : la mort est une fête

S’il est un pays où la mort revêt une dimension festive, voire gaie, c’est indéniablement le Mexique. Chaque année, à la Toussaint, le pays tout entier se colore et se costume à l’occasion de El dia de Los muertos, une immense fête bariolée durant laquelle la population célèbre ses défunts. À grands renforts de victuailles (plats préférés de la personne disparue, tequila et mezcal, friandises en forme de crânes de squelette…), de danses, de costumes et de musique, les Mexicains se rassemblent pour rendre un hommage chaleureux à leurs disparus. La fête, qui s’étend partout dans la ville, ne s’arrête pas aux portes des cimetières : les familles s’y rendent généralement pour pique-niquer sur les sépultures, qu’elles nettoient, fleurissent et illuminent de bougies… un événement à ne pas manquer, sans pour autant céder au voyeurisme, si l’on est dans les parages à cette époque de l’année. Émanations de cet étonnant rapport à la Faucheuse, les calaveras sont les bibelots incontournables à ramener dans ses bagages. Ces têtes de morts humoristiques se déclinent en petites figurines, en confiseries et dans tout l’art pictural mexicain. La Catrina, élégante femme squelette coiffée d’un chapeau, est le personnage le plus emblématique du Jour des Morts.

 

Indonésie, Bali : une île, d’innombrables traditions, et des milliers d’offrandes quotidiennes.

Difficile de citer une tradition plus digne d’intérêt qu’une autre sur cette île indonésienne où elles sont pléthores et quotidiennes : vous en verrez forcément une durant votre séjour ! À Bali, majoritairement hindouiste, la ferveur de la population est réelle, pas un jour ne passe sans qu’un habitant n’ait un événement à célébrer, une cérémonie à honorer ! Petits témoins de cette dévotion, les Canang Sari sont incontournables de l’île des Dieux. Ces paniers garnis de fleurs, d’encens, de victuailles et notamment de riz, sont déposés chaque matin sur le seuil des demeures, des commerces et bien sûr des temples, après avoir été aspergés d’eau bénite. Les Canang Sari sont des symboles de gratitude. Vous ne pourrez pas les manquer !

 

Djibouti : le café, c’est sacré

Minuscule pays baigné de nombreuses influences ethniques (éthiopiennes, yéménites, Somaliennes, Afars, Issas…) Djibouti est une destination passionnante, qui ne manquera pas d’éveiller les curiosités des bourlingueurs avides d’authenticité. L’une des traditions les plus incontournables du pays est la consommation de Khat, une plante locale euphorisante et vivifiante que les locaux mastiquent sans modération aucune durant les heures les plus chaudes de la journée, où le pays tout entier se met à l’arrêt. Notons toutefois que nous ne saurions que trop vous recommander d’éviter l’expérience, pour préférer : les restaurants de spécialités éthiopiennes proposant des animations de danse folklorique (notamment, la danse des épaules) mais aussi la cérémonie du café, une institution dans cette zone de la Corne de l’Afrique.

 

Egypte : une terre riche, à redécouvrir

La mer Rouge et l’Egypte sont, pour de nombreux plongeurs français, des lieux de villégiatures si communs qu’ils finissent par devenir de véritables résidences secondaires. Cependant, si nous connaissons par cœur le pont des bateaux de croisière et l’interminable route qui relie l’aéroport d’Hurghada à nos lieux de plongée favoris, sommes-nous si familiers des modes de vie de nos hôtes ? Avez-vous goûté le foul dont les Egyptiens raffolent au petit-déjeuner ? Bu le café bédouin juste après qu’il ait été torréfié dans les braises ? Savouré un roboratif kochari, un pigeon farci, deux plats locaux très populaires ? Vous êtes-vous aventuré dans le désert ? Jusqu’au Caire et ses inénarrables Pyramides? Non ? Il est temps d’y remédier !

 

Maldives : des rencontres à savourer

Dans cet archipel idyllique de l’océan Indien, les populations de touristes croisent finalement assez peu, hélas, la population locale : certaines îles sont affectées aux premiers, tandis que les autres sont occupées par les seuls Maldiviens. Par conséquent, si l’opportunité se présente de mettre pied à terre dans un village de pêcheurs, ne manquez pas l’occasion. Vous y trouverez des myriades de bambins hilares, d’étonnantes chaises longues en filets tressés où lambinent les personnes âgées, des terrains de volley-ball érigés sur le sable blanc, ainsi que des espaces de prière immaculés, souvent en plein-air, que vous éviterez de pénétrer. Curiosités locales, les murets constitués de pierres de corail. En ville, ne manquez pas le marché aux poissons de Male, et le défilé nocturne des scooters, dont certains sont équipés de néons colorés !